Sites naturels et panoramas

Sites naturels

chaine-des-alpes
Tout est site naturel : coquelicots depuis les hêtraies remarquables du crêt de Barronnette et de quatregrains jusqu’au petits ruisseaux de Guilleranche ou du Couzon, en passant par les sentiers ombragés, les prairies fleuries ou les terres labourées.

- Naturels ces panoramas
sous-le-regard-du-col-de-loeillon

sur la vallée du Rhône et sur la chaîne des Alpes depuis le Col de Pavezin,
ou sur la vallée du Gier depuis Grange-Rouet
ou sur le vilage depuis le Grattey…

- Naturelles les sources d’eau captées sur les pentes des crêts de Barronnette et qui alimentent encore en eau potable une grande partie de la commune.

cheval – Naturels ces animaux croisés au détour du chemin, l’âne paisible, les moutons affairés dans les prés, les chèvres gambadant de droite et de gauche, les vaches distraites par notre passage ou bien, les abeilles travailleuses, les papillons colorés, les oiseaux musiciens et tous ces insectes grouillants, mais aussi l’écureil furtif, le lièvre fuyant, la biche apeurée et le sanglier ravageur.

- Redevenu à l’état naturel aussi ce château de Bélise (sur le circuit des sentiers balisés N° 1) où les cailloux cotoient arbustes, touffes d’herbes et hêtres majestueux.

- puits Presque naturels ces « bachats » creusés dans la pierre ou dans de gros troncs d’arbres et où l’on se plait à imaginer le troupeau de vaches venant s’abreuver avant de rentrer à l’étable.

- Ou bien ces puits que l’homme avait façonnés avec la pierre de pays.

Là, on oublie le bruit, la vitesse et les pollutions et on se croit revenir au temps où la nature était la reine de notre environnement.grange-rouet

Et sans vous déplacer, vous pouvez aussi visiter virtuellement Pavezin…visite-virtuelle-sur-i-pad

Patrimoine local: l’église de Pavezin

Patrimoine

Patrimoine culturel, mais aussi paysager appartenant au parc naturel régional du Pilat.

eglise-de-pavezin

L’église date du XVII ème siècle. Son porche actuel date de 1932. L’église a été restaurée en 1984/1985 (toiture, murs, réfection des peintures intérieures, remise en fonctionnement des cloches). La restauration de l’église a été inaugurée le 14 décembre 1986, en présence de Mg ROUSSET évêque de St Etienne. En, 2016, Saint etienne Métropole a restauré la place de Pavezin et installé une passerelle autour du bâtiment de l’église.

—> Voir aussi les nombreuses croix qui jalonnent les chemins de la commune

L’histoire de la paroisse :

clocherLa première fois qu’elle est citée, c’est en 1225. Elle s’appelle alors PARROCHIA DE PAVAYSIN. Au XIVème siècle, on la retrouve sous le nom de ECCLESIA DE PAVEYSINS. Sous l’ancien régime, une partie de la paroisse appartenait au domaine des chartreux de STE CROIX et l’autre aux chanoines, comtes de LYON. A l’époque révolutionnaire, la paroisse de JURIEU est réunie à celle de PAVEZIN. En 1888, STE CROIX devient village et les gens utilisent l’église de la chartreuse (reconstruite en 1752). PAVEZIN est alors paroisse à part entière.

reliques

Aujourd’hui, Pavezin fait partie de la paroisse Sainte Marie Madeleine en Gier qui regroupe plusieurs clochers : St Romain en Jarez, St Genis, La Cula, St Martin, St Joseph, Tartaras, Dargoire, Rive de Gier, Châteauneuf, Ste Croix en Jarez, Pavezin.

st-roch

Le culte à Saint ROCH : St Roch bénéficie d’un culte particulier dans notre église : On retrouve sa statue à gauche dans le chœur et une peinture dans la nef de droite.vitrail

Les vitraux Ils sont l’oeuvre de Suzanne PHILIDET et sont datés de 1994.

– « Côté Sud, le vitrail représente le feu purificateur : en bas et en haut, le feu intérieur qui brûle en chaque homme et qui se mêle peu à peu au divin feu que l’amour de Dieu répand sur terre. Au centre et à gauche, stylisation de la foule des croyants qui s’élève vers le ciel. » D’après Marcel JAY, dans un article du Bulletin municipal de Pavezin N°5 2

st-clair– « Côté Nord, le vitrail représente la purification par l’eau : en bas, l’eau primordiale et l’eau de l’immersion du baptême, en haut stylisation de la colombe, de l’eau divine, au centre, stylisation de personnages, bras levés vers la renaissance. Dégradé du bleu foncé en bas à la clarté de la lumière divine en haut. » D’après Marcel JAY, dans un article du Bulletin municipal de Pavezin N°5 3

– Dans le choeur, le vitrail de St Clair. L’église est en effet placée sous la protection de SAINT CLAIR du Dauphiné, abbé du monastère de Saint Marcel de Vienne en Dauphiné, mort vers 660. (Fêté le 02 janvier). « Saint Clair gouverna pendant 20 ans les monastères de St Marcel et de Ste Blandine à Vienne.

eglise-le-choeur

Il prédit, dit-on, les ravages des sarrasins du siècle suivant…. Il était célèbre par ses miracles et guérissait surtout les maladies des yeux. » D’après le docteur FRANCUS dans « voyage autour d’Annonay » Le premier miracle de St

Clair aurait été de sauver de la noyade les occupants d’un bateau lors d’une tempête sur le Rhône. D’après M. Marcel JAY, dans un article du Bulletin municipal de Pavezin N°7. 

Des statues et un chemin de croix coloré décorent les murs sobres de l’église. eglise-interieur

Où se restaurer?

RESTAURATION

RESTAURATION SCOLAIRE

AUBERGE DE GRANGE ROUET

<img725|center> Située sur le point culminant de la commune. Vous atteindrez l’auberge après une route d’environ 2 km qui serpente au cœur des hêtraies et se termine à l’auberge.

Contacts : Alain Barré / Auberge de grange rouet / 42410 Pavezin tel:04.77.20.21.66

mail:aubergedegrangerouet@orange.fr

AUBERGE DU COL DE PAVEZIN

<img471|left> Plat du jour, menus à la carte, … Accueil en terrasse ou en intérieur, décoration spéciale « motard ». Et par temps clair, panorama surprenant sur la chaîne des Alpes.

Réservation au 04.77.20.20.04

ET SUR SAINTE CROIX EN JAREZ

Le restaurant « le prieuré » 04.77.20.20.09

et le restaurant « Le cartusien » 04.77.20.29.72

vous accueillent aux portes de la chartreuse.

Le coin des artistes

Sculptures sur hêtres

sculpture-hetreLa petite route qui redescend de GRANGE-ROUET vous réserve une belle surprise  : sur sa droite, à une centaine de mètres du hameau, vous découvrirez de surprenantes statues dans la hêtraie. Elles sont l’œuvre de Louis CROZET qui sculpte sur les hêtres dans la propriété de la famille de son épouse . Il reconnaît avoir plaisir à mettre en valeur ces arbres qui ont tant fait peiner les générations précédentes, en particulier son beau-père. C’est en effet dans les hêtraies que les hommes sciaient, coupaient, bûcheronnaient afin d’assurer le chauffage de toute la maisonnée, pendant les longs hivers. C’est aussi dans les hêtraies que l’on ramassait les feuilles séchées à l’automne pour en remplir des « paillasses » (sorte de matelas) Admirer avec les yeux, avec le cœur, avec les mains, mais pas avec la tronçonneuse !

Poésies

Ce même Louis nous enchante avec ses poésies. Voici celle de Noël écrite en décembre 2016:poesie-de-noel-louis

 

oeuvres-louis-crozet-et-francoise-bouilholHélène ORIOL : C’est depuis son jardin insolite de Pierre Blanche (juste au-dessus du hameau des Chavannnes) qu’Hélène a composé des poèmes.

Hélène ORIOL est décédée au début du mois de mai 2015, alors que le printemps s’installait sur son jardin ; ses poèmes restent comme un message :

as-tu-vu
ecrivassiere
que-vous-etes-belles
expliquez-moi-pourquoi
poemes-dhelene-oriol
tourterelles

Le col, lieu de passage…

Lieu de passage des romains entre Jarez et Vallée du Rhône, le Col nous offre encore des chemins pavés par les romains. Ci dessous, chemin reliant le village à son Col, balisé jaune et blanc au départ de la place de l’église.

voie-pavee


Lieu de passage de Jean Jaques Rousseau (1712 – 1778) qui étudiait la flore sur ce versant Nord du Pilat.

fleurs-sauvages


Lieu de passage du train à vapeur « La Galoche » reliant Saint-Etienne à Maclas par Pélussin de 1905 à 1931. (Un bâtiment de l’ancienne gare y sert de maison d’habitation).

galoche



Lieu de passage de Paul de Vivie, (Velocio), l’inventeur du dérailleur en 1905, ( une plaque apposée sur un des bâtiments du col en atteste ), lieu de rassemblement annuel des cyclotouristes de France et but d’ascension pour les cyclistes de la vallée du Gier et de la vallée du Rhône. Lieu de passage de La célèbre course Paris-Nice qui l’a emprunté pour la première fois en mars 2002.

le-col


Lieu de passage des sportifs : de nombreux circuits balisés pour les VTT. Une carte récapitulative est installée au Col. Trois circuits de randonnée pédestre balisés départ de la place de l’église de Pavezin.

ancienne-gare


Lieu de passage des fées… leur grotte (à 20 minutes à pieds du Col) vous plonge dans le monde merveilleux des contes.

grotte-aux-fees


Le Col, où la croix, séparant Viennois et Jarez laisse fleurir à ses pieds de beaux géraniums.

geraniums-de-la-croix-du-col

Les circuits pédestres

balisageLES TROIS CIRCUITS EN BOUCLE :

Au départ de la place de l’église, dans le Bourg, trois circuits pédestres en boucle sont balisés, avec l’aide du Parc Naturel régional du Pilat. Ils vous emmèneront au cœur des hêtraies, au pieds de petits ruisseaux ou sur des crêtes à la vue dégagée. Balisage jaune et blanc. Plaquettes en vente à l’office de tourisme de Sainte Croix enJarez et de Pélussin. Quelques exemplaires en mairie de Pavezin.

le chemin de Grange-Rouet randonnee-en-sous-bois 8 km, 2h30, avec passage près des sculptures sur hêtres et des vestiges de l’enceinte du château de Bélize. (Il faut compter 3km et 45 minutes en plus pour faire la boucle de Bélize). Altitude : maxi 875 m ; mini 538 m. Cette balade vous emmène sur le hameau le plus élevé de Pavezin en passant par des chemins, tantôt ombragés, tantôt à découvert.

Sur les traces des chartreux ste-croix 5 km, 2h, avec passage par l’ancienne chartreuse et près de plusieurs croix et maisons rappelant la vie des moines chartreux. Altitude : maxi 582 m ; mini 419 m Cette balade vous conduit jusqu’au village de Sainte Croix, aller-retour, bâti sur un ancien monastère.

Le chemin des Crouzes le-col 5km, 2h, avec passage près de l’ancienne gare de la «  Galoche  » et près de la plaque dédiée à Paul De Vivie (Vélocio) Altitude : maxi 703 m, mini 524 m Marche sans grosses difficultés, pour admirer le cœur du village et son col.

DEUX AUTRES RANDOS SUR PAVEZIN :sur visorando :  le chemin des croix et balade au coeur des hêtraies https://www.visorando.com/ :

ET AUSSI : si vous voulez courir ou marcher avec d’autres, contactez \ »RUN IN CARTU\ »

Diaporama-photos de Pavezin

Les croix de PAVEZIN

L’histoire de Pavezin

Particularités :

 La commune de Pavezin a abrité le monastère des chartreux jusqu’au départ des chartreux, en 1792, lors de la révolution. Le village de Sainte Croix en Jarez n’a été érigé en commune qu’en 1888. De nombreuses croix et fermes rappellent la présence des moines.

 Le Col de Pavezin, bien connu des cyclistes.

L’origine de son nom :

autrefois

« L’orthographe de son nom varie au cours des âges . PAVAYSIN, PUVEZIN, PAVEYSIN…Pour certains, ce nom signifie « voisin du pas » (soit du passage entre les vallées du Gier et du Rhône, pour d’autres, il s’agit d’une « voie pavée » (il existe en effet des chemins qui ont la prétention d’être d’anciennes voies romaines). Le Col de Pavezin servant de liaison entre la vallée du Rhône et celle du Gier, au temps où les romains étaient très présents dans ce secteur de Vienne et de la vallée du Rhône. D’autres encore pensent qu’il s’agit simplement de « pas de voisin » (éloigné d’autres villages). »

Des sites remarquables :

eglise Eglise du XVII ème siècle, sculptures sur hêtres / vestiges du château de Bélize/ ferme des chartreux/ croix du cimetière des chartreux / ancienne gare de « La Galoche » / plaque Vélocio

Curiosités et monuments

Avant 1888, la commune de Pavezin était beaucoup plus étendue qu’aujourd’hui. Elle était constituée des deux communes actuelles : Sainte-Croix-en-Jarez et Pavezin. La commune de Ste Croix n’existait pas, il s’agissait d’une chartreuse de l’ordre de Saint Bruno, fondée en 1280.

A la révolution (1789), les moines ont été chassés. Dès 1791, leurs propriétés ont été saisies et vendues comme biens nationaux et ils ont dû quitter définitivement leur couvent en 1792. Les bâtiments du monastère ont alors été partagés en lots et vendus aux enchères aux habitants des environs qui sont venus s’y installer, fondant ainsi un nouveau village dans la commune de Pavezin: Sainte-Croix-en-Jarez qui est devenue commune en 1888.

croix-des-chartreuxIl reste cependant sur la commune de Pavezin de nombreuses croix témoignant de la présence de la chartreuse sur le territoire de la commune.

La croix des chartreux située à l’entrée du village quand on arrive par Rive de Gier.
Cette croix était dans le cimetière des chartreux. Elle a été vendue le 18 octobre 1792 à Monsieur Barthélémy Audibert de Pavezin.

Depuis, une copie a été effectuée. Cette copie se trouve dans le petit cloitre de la chartreuse de Sainte Croix en Jarez.

Trois circuits de sentiers pédestres balisés en jaune et blanc (départ de la place de l’église)

balisage

Info du Parc Naturel Régional du PILAT

Catalogue des ateliers proposés par la Maison du Tourisme du Pilat dans le cadre de sa mission d’appui au développement des structures touristiques du Pilat, programme mis en place grâce au soutien des collectivités du Parc du Pilat.
Au total, ce sont près de 15 rendez-vous qui sont programmés : connaissance de l’offre touristique du territoire, ateliers numériques, connaissance des clientèles,…

Ces ateliers sont ouverts aux prestataires touristiques du territoire mais également au personnel des collectivités territoriales.
Retrouvez toutes les informations sur nos ateliers et inscrivez-vous en consultant le catalogue :https://www.pilat-tourisme.fr/image…

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter au 04 74 87 52 27 ou par mail : vmigliacci@parc-naturel-pilat.fr ou pour les ateliers numériques : folivier@parc-naturel-pilat.fr

 Vincent MIGLIACCI
Chargé de développement touristique
folivier@parc-naturel-pilat.fr
04 74 87 52 27
——————————
Maison du Tourisme*** du Pilat
Informations générales et pratiques : www.parc-naturel-pilat.fr
Offre touristique recommandée par le Parc : www.pilat-tourisme.fr
Portail des loisirs dans le Parc du Pilat : www.pilatloisirs.fr

pilat Greeters dans le Pilat espère intégrer rapidement le réseau mondial des Greeters, via le site international www.globalgreeternetwork.info. Cette forme de découverte du Pilat vous tente ? Parlez-en autour de vous et rendez-vous sur le site Internet www.pilat-greeters.fr. Contact presse : Maison du Tourisme du Pilat Charles BELAIR – Tel : 04.74.87.52.27 – cbelair@parc-naturel-pilat.fr – La Maison du Parc du Pilat donner à voir pour donner envie d’aller voir !

la Maison du Parc du Pilat invite les Pilatois à découvrir ses nouveaux espaces.

L’accueil touristique et l’espace de découverte de la Maison du Parc conservent leurs horaires d’ouverture habituels : – jusqu’au 11 novembre, tous les jours de 9h30-12h30 et 14h-18h (18h30 le WE et jours fériés) Fermé le lundi matin, le mardi matin et le vendredi matin. – du 11 novembre à Pâques : En semaine, de 10h à 12h30 et de 14 à 18h (17h le vendredi),fermé lundi, mardi et vendredi matin, ouvert le samedi matin de 9h30 à 12h30.

Le Centre de Ressources sur l’Habitat Durable Installé dans l’ancienne maison de gardien de la Maison du Parc du Pilat, le Centre de Ressources sur l’Habitat Durable a bénéficié d’une réhabilitation intégrant les principes d’un éco-habitat dans sa structure. Ce centre est ouvert au public de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30 en semaine et le week-end aux mêmes horaires de l’accueil touristique.

Pour préserver la trame verte et bleue du Parc naturel régional du Pilat : le concept des corridors écologiques. Un corridor écologique permet de relier deux zones remarquables pour la biodiversité ; ces zones étant appelées « Réservoirs de biodiversité ». L’ensemble des réservoirs et des corridors est appelée trame Trame Verte et Bleue. La Trame Verte est constituée de milieux terrestres (forêts, prairies, landes, haies, bosquets, arbres isolés…). La Trame Bleue, quant à elle, comprend les cours d’eau, les zones humides et les plans d’eau stagnante comme les mares.

Un plan d’actions « Corridors Grand Pilat » Le territoire du Parc du Pilat a été identifié « réservoir de biodiversité » dans le cadre du Schéma régional de cohérence écologique de Rhône-Alpes

Pour en savoir plus sur les corridors écologiques, le Parc du Pilat vient de sortir un « Dossier documentaire :Corridors biologiques, des paysages pour la biodiversité » à demander à la Maison du Parc ou sur www.parc-naturel-pilat.fr

Cinéma solidaire du Pilat : Dans le cadre de son action en faveur de l’économie sociale et solidaire, le Parc du Pilat co-organise avec les cinémas du Pilat un festival du cinéma solidaire. Tout le programme est disponible dans les cinémas et sur www.parc-naturel-pilat.fr

Les viticulteurs du Pilat prennent soin des auxiliaires de culture Certains domaines de grands crus expérimentent la lutte intégrée en viticulture avec le Parc du Pilat et la chambre d’agriculture du Rhône. Un grand cru obtenu dans le respect de la biodiversité est un argument de plus pour inspirer une nouvelle offre touristique dans le cadre du label « Vignoble et Découvertes » récemment développé sur le terroir viticole du Pilat.

Covoiturage contacter Rachel VORON – rvoron@parc-naturel-pilat.fr – 04 74 87 52 01 : Vous vous inscrivez avec votre profil et votre trajet. Vous contactez les covoitureurs qui effectuent le même trajet que vous. Vous vous mettez d’accord sur l’horaire et le lieu de RDV. Vous covoiturez. Un site internet est à votre disposition www.pilat-covoiturage.net Pour tout renseignement, vous pouvez aussi contacter le Parc du Pilat au 04 74 87 52 01. Note : le site du Pilat vous donne accès aux trajets inscrits dans www.covoiturage-rhone.fr et www.covoiturageloire.fr

Quand des chevaux aident à restaurer le paysage …ERDF a déposé les poteaux usagers via un débardage avec des chevaux plutôt que par hélicoptère. Le cheval respecte les sols fragiles et travaille sans bruit de moteur, ni pollution : des avantages importants pour le site des crêts du Pilat, concerné par Natura 2000

Un Martelloscope ! Qu’est-ce ? Il s’agit d’un outil de type jeu de rôle qui permet d’apprendre la gestion forestière au cœur d’une parcelle en forêt. Créé par l’Office National des Forêt dans le cadre de la charte forestière du Parc du Pilat, il a pour vocation de former les professionnels de la forêt à appréhender cette multifonctionnalité. Le martelloscope du Pilat pourra aussi être ouvert à des publics néophytes pour faire découvrir les principes de la gestion forestière de manière ludique. tourisme-eco